top of page
Search
  • namasteni

DANSES BOLLYWOOD & DANSES FOLKLORIQUES

Updated: Jan 19

Les danses Bollywood des années 50s jusqu’à aujourd’hui se sont souvent inspirées des danses populaires folklorique Indiennes.

Depuis quelques années, ces danses ajoutent des couleurs vibrantes

des danses folkloriques des différentes régions.

Dans le film très connu "DEVDAS" Aishwarya Rai & Madhuri Dixit on interprétée brillamment des danses à influences folkloriques dont DOLA RE DOLA

Il y a une popularité grandissante pour les danses folkloriques comme le Garba qui ont amené les chorégraphe à créer des mouvements Créatifs. Comme dans "NAGADA"


Et plus tard Deepika Padukone avec Priyanka

Chopra dans la chanson "PINGA" du film, Bajirao Mastani. Bollywood a clairement capturé l'essence des danses folkloriques et les a rendu encore plus populaire.


Mais de toutes les danses, le Garba du Gujarat est très aimé et apparaît fréquemment dans les films Indiens. Garba est une forme de danse fascinante réalisée lors du festival Navratri à Gujrat. Il tire son nom du terme sanskrit "Garbha" signifiant utérus ainsi que "Profond" signifiant lampe. Traditionnellement, les gens exécutent Garba autour d'une lampe à éclairage central ou d'une idole de la déesse Shakti.

Cette forme de danse spectaculaire est vue dans le film « Ramleela » pendant le dong « Nagada Sang Dhol Baje ». D'autres chansons qui présentent cette danse sont "Dolida" et "Chogada" de Loveyatri, "Udi Udi Jaye-a" de Raess ainsi que "Shubhaarambh" de "Kai Po Che".

Certaines Danse de Garba sont souvent filmées au Gujarat avec le paysage magnifique, le parfait décor pour les couleurs flamboyantes des costumes.

Cette forme de danse folklorique est populaire partout en Inde, et aussi dans la communauté du Gujarat dans le monde entier.

Dandya, une danse similaire au Garba mais dansée avec des batons. C’est une belle façon de recréer la bataille qui a eu lieu entre le Devi et le démon. Cela signifie la défaite du mal sur le bien. Les bâtons colorés et décoré utilisés pendant Dandiya représentent l'épée de la déesse Durga, c'est pourquoi cette forme de danse est également connue sous le nom de "La danse de l'épée". Le son des batons qui sont frappés crée un son qui rythme la musique.


dans le film "SAILAAB" interprété par la star très connue Madhuri Dixit.
danse Bollywood inspirée de la danse folklorique LAVNI

Une autre danse, depuis la région de Bombay est le LAVNI, qu'on voit dans le film "SAILAAB" interprété par la star très connue Madhuri Dixit. VIDEO de SAILAAB

Lavani, est une forme de danse folklorique Maharasthrian qui est l'une des formes de danse les plus en vogue parmi les divas de la danse. En plus des numéros d'articles sensuels, les acteurs de Bollywood ont été à l'honneur pour leurs mouvements de danse lavani torrides.

Récemment Katrina Kaif à enchanté le public avec CHIKNI CHAMELI inspiré aussi du LAVNI..







Une version plus classique "PINGA" a été interprétée par Deepika Padukone et Priyanka Chopra dans le film historique Bajirao Mastani avec des costumes traditionnels. Lavni veut dire, beauté. Et les femmes portent traditionnellement un Sari de neuf mètres. (le sari normal fait 5 metres) VIDEO de PINGA


Rouf (prononcé «Ruf») est l'une des formes de danse les plus connues du Jammu-et-Cachemire. Interprétée par Preity Zinta dans le film, Mission Kashmir cette danse est devenu très appréciée. Elle est habituellement dansée par les femmes en rythme avec un poème. Le travail des pieds est détaillé et complexe. Il y a des décennies, Rouf était également joué pendant le mois sacré du Ramadan pour célébrer le début du mois sacré et plus tard pour célébrer Eid-ul-Fitr et Eid-ul-Adha.

Dumhal une autre danse folklorique du Jammu-et-Cachemire, interprétée par les hommes de la tribu Watal lors d'occasions spéciales à des endroits particuliers. Les danseurs portent des robes longues et colorées ainsi qu'un bonnet conique constellé de perles et de coquillages. Les danseurs chantent le refrain avec des tambours pour accompagner la musique. Ils se déplacent de manière rituelle autour d'une bannière creusée au sol.


La chorégraphie de « Bismil » interprétée par Shahid Kapoor dans « Haider » est une manifestation de cette danse folklorique tribale. La chanson a été tournée au temple du soleil et contenait divers éléments clés de la forme de danse.


Puis il y le "GHOOMAR", danse folklorique de Rajasthan. On se rappellera de Deepika Padukone dans le film Padmavat. Ghoomar, veux dire, virevolter ou tournée, interprété par des femmes, elle implique de se déplacer dans et hors d'un cercle. Elle est dansée avec des costumes très large et lourd car les jupes forment presque un double cercle et elles sont décoré avec des bijoux en argent très lourd.

Enfilé dans des jupes fluides appelées Ghagharas, le mouvement de rotation crée un kaléidoscope de couleurs lorsqu'il est vu d'en haut.

C'est la tribu Bhil qui l'a exécuté pour adorer la déesse Saraswati qui a ensuite été adoptée par d'autres communautés du Rajasthan.

Traditionnellement, elle est dansée par des femmes voilées. Cette Danse était à l’époque dansée par les femmes de la royauté à des occasions spéciales et lorsqu'une nouvelle mariée arrive dans la demeure de son mari.







Le Garba est la plus populaire des danses folkloriques a Bollywood. Elle est souvent en fusion avec d'autres styles de danses. Le Garba moderne est également fortement influencé par le Dandiya Raas, une danse traditionnellement exécutée par les hommes. La fusion de ces deux danses a formé la danse à haute énergie que l'on voit aujourd'hui.


Les hommes et les femmes portent généralement des costumes colorés lorsqu'ils exécutent le garba et le dandiya. Les filles et les femmes portent une robe trois pièces avec un ghagra, qui est le bas évasé en forme de jupe, choli, qui est un chemisier brodé coloré et, associé à un dupatta, qui est généralement porté à la manière traditionnelle gujarati. Les Ghagra Cholis sont décorés de perles, de coquillages, de miroirs, d'étoiles, de broderies, de mati, etc.


Traditionnellement, les femmes se parent de jhumkas (grandes boucles d'oreilles), colliers, bindi, bajubandh, chudas et kangans, payal (bijou de cheville).

Les garçons et les hommes portent des pyjamas kafni avec un Ghagra - une courte kurta ronde - au-dessus des genoux et un pagadi sur la tête avec dupatta bandhani, kada et mojiris.







Il y a un énorme intérêt pour le garba parmi la jeunesse indienne et en particulier la diaspora gujarati. Garba et Dandiya Raas sont également populaires aux États-Unis où plus de 20 universités organisent chaque année des compétitions Raas / Garba à grande échelle avec une chorégraphie professionnelle. La ville canadienne de Toronto accueille désormais le plus grand garba annuel d'Amérique du Nord en nombre de participants.


Bhangra est l'une des formes de danse les plus célèbres du Pendjab et cette danse est exécutée par des hommes, en particulier pendant Baisakhi. C'est une danse folklorique qui est apparue à l'origine comme un moyen de se réjouir de la saison des récoltes.Cette danse joyeuse peut être vue dans le film à succès de la chanson Nagada de Bollywood Jab We Met avec Kareena Kapoor Khan et Shahid Kapoor.

Le Bhangra apparait aussi dans les films qui n’ont pas forcément

un lien avec le Pendjab. Des versions de danse fusion utilise souvent des pas de Bhangra

pour son dynamisme.

L'influence de Bhangra est trés visible dans le monde de Bollywood, les artistes de Bhangra étant utilisés dans certains des plus grands films de cette industrie. Aujourd'hui, c'est le plus récent phénomène de fitness, de danse et de musique qui se répand dans le monde entier.

Origines : les racines de la musique bhangra moderne remontent à la communauté sikhe punjabi du Pendjab dans les années 1960. Un des premiers artistes / groupes de musique pop et d'enregistrement moderne de ce type de musique au Royaume-Uni était Bhujhangy Group, fondé par Tarlochan Singh Bilga, Balbir Singh Khanpur, Gurpal, Rajinder Dhona et Dalvir Kahanpuri à Birmingham en 1971.Le premier grand succès du groupe Bhujhangy fut "Bhabiye Akh Larr Gayee" Lyric de Tarlochan Singh Bilga au début des années 1975, sorti sur le label Oriental Star Agencies de Birmingham. C'était la première chanson à combiner la musique traditionnelle asiatique avec des instruments occidentaux modernes.


54 views0 comments

Recent Posts

See All
bottom of page